Optimis'easez sans sacrifier

Le digital, vital pour les organisations

Au cours de la crise sanitaire, les règles du confinement nous ont contraint à nous adapter et à nous organiser pour pouvoir maintenir au mieux nos activités. A ce titre, les professionnels ont souvent trouvé la parade grâce aux technologies numériques qui ont permis aux entreprises de rester connectées.

Cette situation inédite a fait prendre conscience de l’importance des infrastructures et des technologies numériques dans le fonctionnement de nos entreprises.

D’un côté, elle a révélé l’opportunité du digital pour optimiser le travail (gain de temps, réactivité, travail collaboratif…), d’un autre côté, elle a pointé les écueils de l’impréparation des individus et des organisations pour mettre à profit ce potentiel technologique.

L’enjeu de la transformation digitale

Dans la sphère professionnelle, il n’aura échappé à personne que l’un des enjeux pour les entreprises aujourd’hui est de réussir leur « transformation digitale ». Mais que recouvre cette expression au juste ? Est-ce le signe d’un changement de paradigme ou est-ce encore une esbrouffe marketing ? Nécessairement les deux, dirons-nous, puisqu’il y aura toujours quelques sociétés qui surfent sur la vague des concepts porteurs pour développer leur commerce, sans réelle application dans les faits.

De manière sérieuse, intéressons-nous à ce nouveau paradigme : pourquoi une  « transformation digitale » ? Les entreprises ont intégré les technologies numériques depuis longtemps. Alors où est le virage ?

La « transformation digitale » repose sur quelques principes clés :

1.    Aborder la transformation digitale, c’est repenser l’entreprise dans son ensemble, et pas seulement d’un point de vue technique ou technologique. Cette démarche nécessite de mener en amont une réflexion stratégique globale (C’est la Vision dans notre monde VUCA).

2.    Entreprendre la transformation digitale, c’est intégrer les innovations technologiques de façon continue. Cette démarche implique d’utiliser des outils numériques évolutifs. L’époque où l’on remplaçait les outils informatiques de façon radicale et souvent déstabilisante, est révolue. (C’est l’Agilité dans notre monde VUCA).

3.    S’engager dans la transformation digitale, c’est associer l’ensemble des acteurs de l’entreprise à la démarche, qu’ils soient clients, salariés ou partenaires, afin de leur offrir la meilleure expérience possible. (C’est la Compréhension et la Clarté dans notre monde VUCA).

Optimisation digitale : optimiser la transformation digitale, sans « faire mal »

L’intérêt de la digitalisation des entreprises est d’optimiser leurs activités et d’accroître la rentabilité. Mais « l’optimisation digitale » fait grincer des dents, car elle est souvent menée au détriment de la qualité des résultats et des conditions de travail des salariés. C’est de l’optimisation quantitative, qui vise à conjuguer de manière intéressée le « toujours plus » avec le « toujours moins ».

L’optimisation digitale est-elle antinomique avec l’éthique ? Pour Optim’ease, l’enjeu de l’optimisation est de faire de l’optimisation vertueuse. C’est-à-dire qu’elle vise à accroître la performance tout en portant une attention particulière aux collaborateurs.

Penser l’optimisation digitale, c’est améliorer les outils et les processus pour faciliter le travail et les échanges au sein d’une organisation, afin que les collaborateurs consacrent plus de temps aux activités à valeur ajoutée.

La finalité est d’amener les entreprises vers une société de l’être plutôt que de l’avoir. C’est surtout de permettre à l’humain de retrouver sa place au coeur de la société, sans être considéré comme une variable d’ajustement.